© 2013 - Mathieu Guilbaud - tous droits réservés

Projets 2012

grand prix d'horlogerie Genève

la force tranquille

le graphiste en cartographe

Berlin fishes

2011

In itinere - exposition

In itinere

le dessous des cartes

plus 2,25

tout est baleine

Dip In Space

amv

2010

par dessus - dessous

two wheel

life aquatic

Hoefler v.s. Freres Jones

habitat

phénix

basse def:

Chaumont

Instax book

le ticket culturel

wooden train

Instax

Curriculum Vitae Liens
Mathieu Guilbaud designer graphique & espace

 

 

-

 

photographie

projet d'école ésad Amiens / projet extérieur

novembre 2008 > juin 2010

 

- - - - - -

 

" C'est un format atypique ou presque puisqu’il rappelle les cartes de visites photographiques du 19e.

 

Ce format photographique initialement voué au portrait rapproché, élargi, agrandi, détourné pour le rapproché de son usage, pour décrire l’instant.

L’idée de fausses répétitions, d’infimes déplacements dictés par le processus lent de l’appareil, en poussant le spectateur à prêter attention aux photographies. C’est une reconstitution de la réalité. En ne montrant pas un sujet mais une notion, sensible à la chronophotographie de Marey ou Muybridge. Contrairement à eux, je ne cherche pas la vérité scientifique. Ce que je photographie est un non-sujet, un sujet de loin, nature presque morte. L’intéressant est le rapport entre ce procédé lent et au format portrait pour un rendu de paysage."

 

L’instantané est un format noble utilisé par les plus grands pour une vision directe du réel : Duane Michals, David Hockney, que l’on peut aussi voir dans «alice dans les villes» de Wim Wanders (1974).

Instax